Société

Un traducteur de braille gratuit pour les étudiants turcs malvoyants

Le braille est un alphabet tactile essentiellement utilisé par des personnes qui ont des déficiences visuelles. En Turquie, un traducteur de braille sera mis à disposition dans les écoles, une mesure qui révolutionnera le quotidien des étudiants malvoyants turcs qui seront ainsi plus indépendants.  Les appareils similaires qui traduisent instantanément un texte en braille sont considérablement coûteux sur le marché. À titre d’exemple, le B2G coûte aux alentours de 2.500 dollars. Mais, en Turquie, ce dispositif sera proposé gratuitement aux étudiants affectés par un trouble visuel.

Le ministère de l’Éducation a déjà commencé à distribuer ces traducteurs de braille dans de nombreuses écoles publiques. En effet, les premières écoles qui ont bénéficié de ce dispositif sont les écoles primaires d’Izmir. Dans les mois à venir, il est prévu de munir bien d’autres établissements de ce petit trésor.

Ces traducteurs en format tablette sont également dotés de plusieurs applications éducatives, et d’une connexion internet. Il est également possible de transférer des manuels et des livres par la connexion avec un ordinateur personnel. Ainsi, l’élève malvoyant pourra choisir de lire le livre qu’il souhaite. De plus, sa mémoire permet de stocker environ 300 livres.

Selon les informations relayées par l’Agence Anadolu, M. Ertan Göy, Directeur d’un département de recherche et de développement au ministère pour les étudiants spéciaux, soutient que le but est d’assurer par l’intermédiaire de ce dispositif l’égalité des chances pour les étudiants.

Par ailleurs, ce traducteur muni d’un lecteur de petite carte mémoire va permettre d’alléger la charge des livres en braille que les élèves devaient transporter chaque jour à l’école. En parallèle, ce dispositif permet d’accroître l’autonomie de ces élèves puisqu’ils seront en situation de pouvoir lire seuls les textes étudiés à l’école. Dans un second temps, ce système permet ainsi d’augmenter la socialisation et l’intégration des élèves. M. Emre Taşgın, un enseignant malvoyant qui apprend aux enfants l’utilisation de ce traducteur, est convaincu de l’importance de ce dispositif qui permet de traduire instantanément les textes.

En Turquie, il existe 36 écoles spécialisées pour les personnes atteintes de déficiences visuelles qui accueillent 1346 élèves au total. De plus, on dénombre actuellement 2 722 élèves malvoyants fréquentant les écoles publiques ; d’où l’importance de ce système et son accessibilité. La distribution de ce dispositif révolutionnaire va permettre de renforcer l’alphabétisation des étudiants malvoyants turcs. Il est prévu d’étendre la distribution du traducteur à toutes les écoles de Turquie.

Tülin Ağaç

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *