Politique

Les Turcs se rendent aux urnes

Dimanche 31 mars, plus de 50 millions de Turcs sont appelés à voter pour les 19ème élections municipales du pays.

Ce n’est pas moins de 58 millions d’électeurs qui devraient se rendre dans les bureaux de vote dimanche pour élire les maires de 30 municipalités métropolitaines et de 51 municipalités provinciales de Turquie, mais aussi les conseillers municipaux et provinciaux après une campagne longue et féroce entre deux alliances politiques dans laquelle le président turc s’est grandement impliqué.

Les quatre principaux partis politiques du pays ont de nouveau formé deux alliances dans le cadre de ce scrutin. Le parti au pouvoir, l’AKP (Parti de la Justice et du Développement), et son allié, le MHP (Parti d’Action Nationaliste) composent l’Alliance du Peuple, tandis que le principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), et le Bon Parti (İYİ) se sont unis pour former l’Alliance de la nation.

Outre ces deux grandes alliances, neuf partis politiques et des candidats indépendants se disputeront également divers postes au niveau local.

Le Parti démocratique du peuple (HDP), qui participe aux élections dans 13 villes, a décidé de ne pas présenter de candidat dans de grandes agglomérations, notamment à Istanbul, à Ankara et à Adana.

Participent aussi, le BTP (Parti pour une Turquie indépendante), le BBP (Parti de la grande unité), le DP (Parti démocrate), le DSP (Parti de la gauche démocratique), le SP (Parti de la félicité), le Parti communiste de Turquie (TKP) et le Parti patriotique de gauche (Vatan).

Les enjeux de ces élections – les dernières avant 2023, mais les premières sous le nouveau régime présidentiel – sont cruciaux pour le parti au pouvoir ainsi que pour l’opposition.

Le parti au pouvoir espère sortir renforcé de ce scrutin alors que la situation économique pourrait permettre une percée de l’Alliance de la nation, notamment à Ankara et à Istanbul.

Dans les provinces du sud du pays, les Turcs pourront se rendre aux urnes de 7 h du matin à 16 h. Dans l’ouest, les bureaux de vote ouvriront à 8 h pour fermer à 17 h.

Les citoyens turcs voteront pour élire les dirigeants de 30 municipalités, de 51 villes, de 922 districts et de 386 villages, mais aussi pour désigner 17 000 membres des assemblées municipales. Ils éliront également 50 236 muhtars.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *