Culture, Découverte, Gastronomie, Société

#Turks Do Wine !

Cher(e)s lecteurs d’Aujourd’hui la Turquie, quand M.Latif m’a contacté pour la première fois pour que nous discutions de vin, je ne savais évidemment pas que j’allais commencer une série de reportages pour vous faire connaître les femmes et les hommes du vin en Turquie.

Bien que l’histoire de la vigne domestiquée remonte à de très anciens temps en Anatolie (7 000 ans av. J.-C.), qui fait suite aux époques historiques mouvementées, ce que j’appelle « le talent viti-vinicole » du pays a été malheureusement sous-estimé et, pire encore, volontairement ignoré. 

Cependant, les fondateurs de la jeune République laïque l’avaient bien ressenti et ils avaient appelé à partir de 1926 (seulement trois ans après la fondation de la République) les spécialistes bordelais à la rescousse. Pour renouer avec la tradition vieille de plusieurs millénaires, l’État a fondé en 1929 un grand centre de recherches viticoles et a soutenu la création de grandes maisons de vin comme Doluca et Kavaklıdere, qui constituent encore aujourd’hui le vaisseau amiral du secteur. Cette voie sera suivie en 1943 par l’implantation de plusieurs centres de recherches viticoles dans les zones de production sélectionnées (sélection des vignes de qualité produisant des raisins de cuve). Les spécialistes étrangers sont invités à accompagner les jeunes agronomes turcs. Cette brillante initiative sombrera hélas dans l’oubli dans les années 1950, parallèlement à la fermeture des « instituts de village (Köy Enstitüleri) » qui formaient les jeunes agriculteurs et vignerons dans leurs villages d’origine. Le parti de droite (Le Parti Démocrate) qui prend le pouvoir décide en effet de fermer ces centres et ces instituts modernistes sous prétexte de diverses sensibilités socio-politiques.

Étant l’un des rares pays qui se situent au cœur du croissant fertile (latitudes 30e et 50e), près de 550.000 hectares de vignes cultivées habillent les reliefs turcs. À ce jour, la Turquie constitue le cinquième plus grand vignoble du monde par rapport à la superficie. 

Les vignobles de Turquie

L’idée de cette rubrique serait de vous proposer un défilé de vigneron(ne)s extraordinaires qui travaillent jour et nuit pour transformer ce talent viti-vinicole (c’est-à-dire le potentiel) en une vraie valeur économique et culturelle. 

Dans un premier temps, le choix des producteurs de petite et de moyenne taille sera évident. Ceci pour deux raisons. Premièrement, ils ne possèdent pas de ressources économiques importantes leur permettant de faire entendre leur voix et leur histoire. Deuxièmement, ils sont ouverts à l’expérimentation et, en majorité, optent pour travailler davantage avec les cépages autochtones et oubliés du terroir Anatolien, qui constituent un vrai héritage culturel commun.

Je soutiens et je suis une adhérente de l’association « Women do wine » dont le siège principal est à Paris. Je trouve que le nom de cette organisation est très intéressant et significatif. C’est pourquoi j’ai voulu m’inspirer de ce titre-hashtag pour la première édition de la rubrique.  

Quand je discute avec certains amis œnophiles du monde, leur première réaction est de me dire « Ah bon ? Vous faites du vin vous ? Et ce nest pas interdit ? » Ce à quoi je réponds fièrement : « Oui, nous faisons du vin ». Les Turcs et les peuples de l’Anatolie ont fait et continuent à faire du vin sur ces terres depuis bien longtemps, et cette aventure mérite une attention particulière. 

Je suis très heureuse de constater que depuis près de 20 ans, le nombre des jeunes Turcs du secteur viticole en Turquie augmente. Mes prochaines chroniques auront pour but de vous faire parvenir leur incroyable travail !

Crédit photo : Göknur Gündoğan

Göknur Gündoğan 

PhD management culturel

Sommelière-conseil nationale en vin en France

Ambassadrice culturelle de l’Université du Vin (Vallée du Rhône)

Conseillère indépendante, animatrice d’ateliers œnologiques et organisatrice de formations sous sa propre marque (Pantagruel Consultancy&Design.)

@goknurgundogan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *