International, Politique, Société

La Turquie célèbre l’anniversaire de l’échec de la tentative de coup d’État

La Turquie a organisé une série d’événements samedi pour célébrer le premier anniversaire de la défaite de la tentative du coup d’État de l’année dernière.Ankara a déclaré le 15 juillet – le jour de la tentative de coup d’État – une fête nationale annuelle de « démocratie et d’unité », faisant valoir la tentative de putsch comme une victoire historique de la démocratie turque.

L’échelle des commémorations nationales de samedi vise à graver le 15 juillet 2016 dans l’esprit des Turcs comme une date clé dans l’histoire de l’État moderne fondé en 1923 sur les ruines de l’Empire ottoman.

« À partir de maintenant, rien ne sera comme avant le 15 juillet », a déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, dans un discours donné jeudi dernier.

Il a comparé la défaite du coup d’État à la Bataille de Gallipoli, lors de la Première Guerre mondiale, en 1915, qui est devenue l’un des récits fondateurs de l’État moderne turc.

« Les États et les nations ont des moments critiques dans leurs histoires qui façonnent leur avenir. Le 15 juillet est l’une de ces dates pour la République de Turquie », a-t-il ajouté.

Des affiches géantes ont été installées sur des panneaux d’affichage à Istanbul montrant des peintures qui illustrent les événements clés de la nuit du 15 juillet, y compris la capitulation des soldats putschistes.

Une session spéciale au parlement à 10.00 GMT a lancé le coup d’envoi des commémorations.

Recep Tayyip Erdoğan, au coeur des événements, se rendra ensuite à Istanbul pour participer à une marche populaire sur le pont traversant le Bosphore qui a connu des combats sanglants il y a un an. Le pont a été rebaptisé le « Pont des martyrs du 15 juillet ».

À minuit, heure locale (21h00 GMT), des citoyens de toute la Turquie participeront aux « marches de la démocratie », des rassemblements commémorant la façon dont les Turcs se sont rendus dans les rues pour contrer le coup d’État.

Recep Tayyip Erdoğan retournera ensuite à Ankara et à 23 heures GMT prononcera un discours au Parlement pour marquer le moment où celui-ci a été bombardé.

Un monument en mémoire de ceux qui ont perdu la vie durant cette terrible nuit sera alors dévoilé à l’extérieur du palais présidentiel alors que l’appel à la prière de l’aube retentira.

Des millions de personnes se sont rassemblés autour de la place Yenikapı d’Istanbul, près de la mer de Marmara, pour célébrer le sacrifice populaire et la victoire contre ceux qui ont tenté de renverser le gouvernement démocratiquement élu.

C’était un rare spectacle et moment d’unité partagé par le président, le Premier ministre et deux dirigeants de l’opposition. « Ma nation précieuse qui a de nouveau défendu son indépendance et son avenir, je vous salue avec des sentiments sincères », a déclaré le président.

Le président, qui a échappé aux putschistes alors qu’il se trouvait dans sa maison de vacances dans la station balnéaire de Marmaris, avait exhorté ses concitoyens à descendre dans les rues et à résister à la prise de contrôle militaire. Ils ont répondu à l’appel. Plus de 240 Turcs ont donné leur vie face aux chars qui avaient pris le contrôle du Pont du Bosphore à Istanbul et des installations militaires clés à Ankara.

La Turquie commémore donc le premier anniversaire de l’échec de la tentative de coup d’État de l’été dernier avec des événements au cours du week-end à Istanbul et à Ankara.

Des milliers sont attendus aux « marches de l’unité nationale » dans les deux villes, et des discours sont prévus au Parlement et à l’emblématique pont d’Istanbul.

Sara Boudali

 

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *