Découverte, Société

La Turquie donnera un nom à l’étoile WASP-52

La Turquie fait partie des 100 pays appelés à renommer une exoplanète et son étoile, a déclaré un astronome turc à l’Agence Anadolu le 11 juin. Les Turcs sont donc invités à plancher sur la question.

Dans le cadre d’une campagne menée par l’Union astronomique internationale (UAI), la Turquie pourra rebaptiser l’étoile actuellement connue sous le nom de WASP-52 ainsi que son exoplanète, a annoncé İbrahim Küçük de l’université Erciyes (Kayseri).

La campagne « IAU100 NameExoWorlds » a été lancée afin de célébrer le centième anniversaire de l’UAI, l’objectif de l’initiative étant de permettre à « tous les pays du monde de donner un nom populaire à une exoplanète et à son étoile hôte », selon le site Web de l’UAI.

İbrahim Küçük, à la tête de la Société astronomique turque qui représente à l’échelle nationale l’UAI, a expliqué que les pays qui s’étaient inscrits se voient accorder le droit de renommer les étoiles facilement observables depuis leur capitale – en l’occurrence Ankara – même à travers de petits télescopes.

WASP-52 « est à environ 457 années-lumière de nous. Sa planète n’est pas une planète habitable, c’est une géante gazeuse au même titre que Jupiter », a expliqué l’astronome.

İbrahim Küçük, qui souhaite que les écoles et les centres scientifiques prennent pleinement part au processus, a expliqué que des suggestions de noms pour l’étoile ainsi que l’exoplanète pourraient être soumises par les Turcs via le site Web du groupe turc (tad.org.tr). Par la suite, un jury composé de différentes universités sélectionnera deux noms qui seront soumis à l’UAI avant décembre.

Avant de faire vos suggestions, sachez qu’un certain nombre de règles sont à respecter. En effet, « les noms proposés doivent être des choses, des personnes ou des lieux d’importance culturelle, historique ou géographique de longue date qui méritent d’être associés à un objet céleste », souligne l’UAI qui encourage des noms « liés à des thèmes autour du ciel et de l’astronomie ». Par ailleurs, İbrahim Küçük a insisté sur le fait qu’aucun nom politique ou insultant ne sera pris en compte.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *