Politique, Société

Turquie : Une loi pour punir les responsables de maltraitance animale

Si le Code pénal français prévoit la prison ferme pour une personne reconnue coupable d’avoir tué un animal, la Turquie prévoit de lui emboiter le pas. Après la création d’une division au sein de la police turque pour lutter contre la cruauté envers les animaux, un nouveau projet de loi en Turquie prévoit une peine d’emprisonnement pour ceux qui ont été reconnus coupables d’avoir tué ou torturé des animaux.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/cruaute-animale-nouvelle-division-sein-de-police-turque/

Selon les informations transmises par le quotidien turc Milliyet, le projet de loi devrait permettre aux tribunaux de condamner à au moins quatre mois – quatre ans et demi au maximum – de prison tout individu reconnu coupable d’avoir tué ou torturé un animal de compagnie ou un animal errant. En cas de récidive – ou si plusieurs animaux ont subi le comportement haineux de l’individu en question -, la peine pourra aller jusqu’à quatre ans et demi d’incarcération.

La peine devrait être plus sévère pour ceux qui ont tué un animal en voie de disparition puisqu’ils pourraient être emprisonnés pendant sept ans.

Le projet de loi se penche aussi sur les personnes qui ont organisé et/ou participé à des combats d’animaux avec des peines de prison allant entre deux mois à deux ans.

À la suite de plusieurs scandales médiatiques autour de la maltraitance animale et après la demande au Parlement de présenter un projet de loi portant sur la protection des animaux de la part Gülay Yedekçi, député du Parti républicain du peuple (CHP), le ministère de la Justice turque a préparé un projet de loi, composé de 27 articles, qui a été envoyé aux départements concernés du ministère à travers toute la Turquie afin que ceux-ci émettent leurs opinions dans les 30 jours.

Camille Saulas

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *