Economie, Société

Turquie : nouvelle réglementation en matière de produits chimiques cancérigènes et allergènes

La Turquie est sur le point d’appliquer une nouvelle réglementation concernant l’utilisation de matériaux cancérigènes et allergènes dans une large gamme de produits du quotidien.Le quotidien Hürriyet nous apprend que, à partir du 23 décembre, certains produits chimiques reconnus comme étant cancérigènes, tels que le plomb ou encore l’amiante, ou provoquant des allergies seront interdits dans la conception de dizaines d’articles en passant par les chaussures, les sacs, les montres, les couches, mais aussi les produits ménagers – du détergent aux désodorisants -, ou encore les produits de puériculture.

Le quotidien précise que la nouvelle réglementation interdit ces matières dangereuses dans tout objet qui peut entrer en contact avec la bouche d’un nourrisson. Les autorités devraient même vérifier la conformité des parcs pour enfants.

Le 11 décembre, un responsable du ministère des Douanes et du Commerce a d’ailleurs expliqué au journal Hürriyet qu’« Auparavant, nous étions incapables de vérifier si les boutons et les fermetures éclair contenaient du plomb, mais maintenant nous le pouvons. Nous interdirons également le dichlorobenzène dans les assainisseurs d’air et dans les produits de salle de bains. Le plomb sera banni de tous les objets qu’un bébé peut toucher avec sa bouche ».

En parallèle, une limitation quant à l’utilisation d’autres produits chimiques sera imposée.

Pour s’assurer que la nouvelle réglementation sera suivie, une collecte de produits non conformes est prévue tandis que les producteurs et importateurs qui seraient tentés de frauder risquent de lourdes amendes de la part du ministère des Douanes et du Commerce qui contrôleront les produits finaux.

Par ailleurs, le ministère a précisé aux journalistes de Hürriyet que les nouvelles règles en la matière sont conformes aux normes européennes : « Tous les produits chimiques cancérigènes et allergènes seront limités selon les standards européens ».

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *