Environnement, Société, Tourisme

La Turquie, troisième pays des Pavillons bleus

Le ministère de l’environnement et de l’urbanisation turc a annoncé le 14 mai que la Turquie est devenue le troisième pays sur un classement de 50 États qui a le nombre le plus élevé de plages certifiées « Pavillon bleu ».

Le Pavillon bleu est un label environnemental et touristique international attribué par la fondation pour l’éducation environnementale (FÉE) aux plages et aux marinas qui remplissent certains critères de qualité en ce qui concerne l’eau, l’aménagement et l’information environnementale, l’accessibilité, ou encore la sécurité.

Ainsi le label Pavillon bleu a pour objectif de lutter contre la pollution maritime. Mis en place dans 50 pays à travers le monde, on le retrouve notamment en Union européenne, en Afrique du Sud, ainsi qu’en Nouvelle-Zélande, au Canada, mais aussi au Maroc et en Tunisie.

La Turquie a actuellement 459 plages qui ont décroché le Pavillon bleu, ce qui lui confère le troisième rang des pays les mieux dotés en la matière derrière l’Espagne (579 plages labélisées) et la Grèce (466). Par ailleurs, le nombre de marinas Pavillon bleu en Turquie s’élève à 22.

Des analyses d’eau de ces plages sont effectuées une fois tous les 15 jours lors de la saison touristique afin de veiller à la qualité de celle-ci.

D’après la liste de 2018 de la FÉE, basée à Copenhague, lorsque la Turquie a rejoint le programme en 1994, il n’y avait que 12 plages Pavillon bleu dans le pays. En 2002, on en comptait 140.

Aujourd’hui, le ministère prévoit d’investir davantage dans les infrastructures afin d’augmenter le nombre des plages turques Pavillon bleu.

Aslınur Karaboğa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *