Société

Un algorithme intrusif chez Facebook ?

Le réseau social Facebook regroupe plus de 1,5 milliards d’utilisateurs, une véritable aubaine commerciale pour l’entreprise qui tente de multiplier les services proposés aux utilisateurs. Parmi ces fonctions, la rubrique « Vous connaissez peut-être », l’algorithme qui effraie certains utilisateurs.

facebook-748885_960_720

Une fonction utile 

La rubrique « Vous connaissez peut-être » s’affiche sur les interfaces Facebook de tous les utilisateurs, elle propose des profils d’autres individus du réseau social. Le plus souvent, il s’agit de personnes qui ont des amis communs, un lieu de résidence ou d’études similaire. Cette fonction permet donc de retrouver facilement des connaissances, même si l’on ne connait pas nécessairement leur nom ou prénom.

Des suggestions parfois troublantes 

Au-delà des suggestions de personnes partageant les mêmes cercles d’amis, d’autres propositions de profil semblent troubler certains utilisateurs. En effet, beaucoup se sont étonnés de trouver des individus rencontrés dans une soirée, avec qui il n’y avait eu qu’un échange oral – impossible, donc, à retracer, selon des utilisateurs surpris. Autre cas, des utilisateurs ont reçu des suggestions de personnes dont elles avaient uniquement le numéro de téléphone mobile, une relation professionnelle, par exemple, que l’on ne souhaite pas forcément contacter via un réseau social. Facebook utiliserait un algorithme mêlant géolocalisation, numéro de téléphone, activité personnelle sur Facebook et échanges de messages privés pour faire des suggestions de plus en plus précises. Inquiétant, selon certains utilisateurs.

Polémiques sur la protection des données

L’utilisation des données personnelles des utilisateurs (localisation, préférences, photos, etc) n’est pas une nouveauté dans le monde des réseaux sociaux. Beaucoup de ceux-ci utilisent les « datas » des utilisateurs à des fins commerciales. Elles les revendent à des entreprises de marketing afin de proposer une publicité adaptée aux besoins et aux désirs de l’utilisateur-consommateur.

Ces pratiques étaient déjà controversées et la découverte de cet algorithme perturbe beaucoup d’utilisateurs qui se sentent « observés » par un système de localisation permanent. Malgré ces informations, le réseau social réfute les accusations d’utilisation de données personnelles des utilisateurs – telles que leur numéro de mobile – à leur insu.

L’entreprise reconnaît cependant disposer d’algorithmes informatiques permettant de recouper les connaissances et l’activité des différents utilisateurs afin de leur proposer un « service adapté ».  Il semble, en effet, peu probable qu’une entreprise d’une telle ampleur internationale puisse duper ses utilisateurs d’une telle façon, cela représentant un risque conséquent pour sa réputation.

Profil privé ? 

Ce genre de polémique rappelle aux utilisateurs de Facebook, ou d’autres réseaux sociaux, que leurs données sont effectivement utilisées par ces plateformes et qu’ils doivent être prudents. En effet, beaucoup oublient la porté du réseau social qui conserve toutes les donnée, même une fois supprimées. Cela avait d’ailleurs coûté cher à certains utilisateurs qui insultaient ou critiquaient vivement leur hiérarchie sur ces réseaux et qui avaient, suite à la découverte de ces posts publics, perdu leur emploi.

M.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *