Cinéma, Culture

Un documentaire sur le Musée de l’Innocence en avant-première à la Mostra de Venise

L’œuvre littéraire Le Musée de l’Innocence, du Nobel turc Orhan Pamuk, connait toujours le succès qui lui a valu la distinction suprême. En septembre, Pamuk reviendra sur la scène artistique, à la faveur d’un documentaire présenté au Festival International du Film de Venise. Un honneur qui sera peut-être l’occasion d’une nouvelle palme.

innocence_c

venise.jpgInnocence of memories est un film documentaire reprenant le roman du prix Nobel de littérature turc Orhan Pamuk, Le musée de l’Innocence, avec un hommage au musée stambouliote dédié à cette fiction. Il sera présenté en première mondiale au Festival International du Film de Venise.

Ce documentaire est dirigé par Grant Gee, célèbre pour son film documentaire sur le groupe de rock alternatif Radiohead, Meeting People is Easy, qui retrace le tour du monde des artistes après le succès de leur album OK Computer en 1997. Pamuk dit avoir également participé à la réalisation du film, et souligne qu’il apprécie le travail de Gee.

Le roman, publié en Turquie en 2008, se déroule dans la deuxième partie du XXème siècle à Istanbul et raconte l’histoire d’un jeune homme turc de bonne famille, Kemal, et de son amour impossible pour une cousine éloignée, pauvre, nommée Füsun. A travers le prisme d’une histoire d’amour incroyable et inoubliable, racontée avec une profusion de personnages et d’actions qui révèlent les profondeurs de l’âme humaine, le lecteur apprécie les détails sur l’histoire sociale et culturelle de la Turquie de la décennie passée, aussi bien que les beautés d’Istanbul, ville natale de l’auteur, en trame de fond dès l’incipit du roman. Le dualisme entre les aspirations modernistes et l’importance des traditions en Turquie se mêle aux évènements de l’époque, dont le coup d’état de 1980.

Inauguré en 2012 dans le quartier de Çukurcuma à Istanbul, le musée de l’Innocence est entièrement basé sur le livre du même nom. Il expose des centaines d’objets de la vie quotidienne qui relatent tous l’histoire d’amour vécue par le personnage principal du livre, permettant ainsi de se plonger dans l’époque. Après une dizaine d’années de travaux et une inauguration mainte fois reportée, le musée a finalement ouvert ses portes en avril 2012, soutenu par Istanbul 2010 – Capitale européenne de la culture. Le musée de l’Innocence a même obtenu le Prix du musée européen de l’année 2014.

L’auteur sera à Venise pour la projection du documentaire, le soir de la première. Le documentaire sera projeté à l’occasion du 72e Festival de Venise, a annoncé le musée stambouliote dans un communiqué écrit ce 25 juillet. Le festival du film de Venise à lieu du 2 au 12 septembre cette année.

Elisabeth Raynal & Claire Villalon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *