Politique, Société

Un juillet inoubliable

D’habitude, j’attends le 14 juillet pour partir en vacances et ensuite je suis libre jusqu’au 1er août. Mais, depuis une douzaine d’années, j’ai trois rendez-vous importants dans mon agenda en juillet. Donc, ce sont de semi-vacances pour moi et comme pour plusieurs autres personnes travaillant dans le secteur médiateur. En revanche, ce mois de juillet ne s’est pas passé comme les autres années !logo-aujourd-hui-la-turquie1

Plusieurs incidents et évènements malheureux se sont produits cette année.

Le 29 juin, nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de notre chroniqueur Monsieur Ertuğrul Ünlüsü. Il était un des professeurs brillants du Lycée Saint-Benoit d’Istanbul, depuis 1990.

Tandis que l’on se préparait à fêter le 14 juillet. Le 13 juillet, vers le midi, nous avons reçu l’email et le SMS du Consulat général de France à Istanbul qui, en lien avec les autorités turques, annonçait l’annulation des réceptions prévues à Istanbul, à Izmir ainsi qu’à Ankara pour des raisons de sécurité. Rappelons que les célébrations du 14 juillet à Istanbul devaient se dérouler cette année le mercredi 13 juillet.

Le 14 juillet au soir, nous avons appris qu’à Nice un homme a foncé dans la foule avec un camion sur la promenade des Anglais ; attaque causant 84 morts et plus de 120 blessés. J’ai alors adressé un message à S. E. Charles Fries, l’Ambassadeur de France à Ankara dans lequel j’ai qualifié cette attaque d’« acte barbare contre l’humanité, mais aussi contre les droits de l’Homme et de la liberté, car cette attaque terroriste avait pour objectif de frapper les gens sans défense réunis pour célébrer l’une des fêtes les plus emblématiques du monde. »

Le 15 juillet Prof. Dr. Nevzat Yalçıntaş membre du comité de rédaction de notre journal est décédé. Médiateur important dans les affaires internationales pour la Turquie, il a voué sa vie à promouvoir la paix.

Le même jour, nous n’avons pas fermé l’œil de la nuit en raison du bruit des avions de chasse pilotés par les militaires qui ont tenté de faire un coup d’État en Turquie avec le soutien de Fethullah Gülen, un imam, soutenu par les Américaines, qui s’est réfugié en Pennsylvanie, aux États-Unis, depuis 1999. Les militaires ont tiré sur les civils qui tentaient d’empêcher que les chars avancent. Plusieurs généraux et colonels ont été arrêtés. Les affrontements ont duré toute la nuit ; faisant au moins 90 morts et plus de 1400 blessés, civils et policiers. Le Parlement a été bombardé à Ankara où plusieurs policiers ont été tués. À Istanbul, les soldats ont ouvert le feu sur la foule et ont blessés certaines personnes qui étaient sorties, répondant à l’appel de Recep Tayyip Erdoğan.

Le 22 juillet, enfin, une fusillade a éclaté à Munich dans un centre commercial : dix morts, seize blessées.…

Il me reste encore deux rendez-vous importants ce mois-ci. Le 30 juillet, j’assisterai à la Fête du Trône (Maroc) ainsi qu’à la fête nationale du 1er août en Suisse.

Et enfin, j’espère bien un peu de vacances…

Dr. Hüseyin Latif – Directeur de publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *