Découverte, Société, Tourisme

Un passeport touristique pour découvrir Şanlıurfa

Afin d’encourager la découverte de Şanlıurfa, une ville historique située dans le sud-est de la Turquie, le bureau de développement du tourisme de Şanlıurfa a lancé un passeport touristique téléchargeable sur portable. Disponible dans plusieurs langues, le passeport vise à encourager la découverte de l’histoire riche et captivante de la ville qui est dotée d’une importance religieuse et culturelle. 

À  Şanlıurfa, qui serait le lieu de naissance d’Abraham, le bureau de développement du tourisme a lancé une nouvelle application nommée « passeport »  visant à faciliter la découverte de la ville. Les développeurs du passeport touristique — disponible en turc, en anglais et en chinois — souhaitent qu’il soit disponible dans plusieurs autres langues afin d’attirer davantage de touristes dans la cité millénaire située dans le sud-est de la Turquie.

Une histoire riche à explorer

Nommé Şanlıurfa, ou « Urfa la glorieuse » en référence à sa résistance face aux troupes françaises en 1920, la ville qui fut occupée par plusieurs empires est dominée par une vaste citadelle. Ainsi, Urfa nous offre la possibilité de découvrir l’héritage fascinant de cette région qu’il soit arabe, kurde ou turc. Ces mémoires culturelles sont visibles dans les rues et les saveurs du bazar, témoignages d’une histoire des plus captivantes. 

Situé dans le quartier de Gölbaşi, le bassin aux carpes sacrées représente un symbole religieux d’une importance capitale dans la région puisque c’est là que serait né le prophète Abraham et où il aurait rendu son dernier souffle. De surcroît, la grotte du prophète Job est accessible par la ville. 

L’histoire d’Urfa permet de se promener d’une époque à l’autre selon les structures et les styles architecturaux. De l’Empire romain d’Orient à l’Empire ottoman en passant par l’Empire byzantin, voilà une juxtaposition tant recherchée par les 52 millions de touristes qui ont visité la Turquie en 2019.

Une Odyssée touristique 2.0

Afin de faciliter la découverte de la ville, l’application « passeport » conseillera aux visiteurs douze sites à visiter. Au bout de dix tampons ou vignettes, un certificat de citoyenneté honorifique de la ville sera remis à ceux qui auront visité au moins dix de ces sites. Dans l’objectif de redynamiser la région, l’impression de photos prises au cours de la visite sera disponible pour deux livres turques. 

Dans un entretien avec l’Agence Anadolu, le chef du bureau de développement du tourisme, Mehmet Uncu, a indiqué que la nouvelle application va aider les visiteurs à découvrir les plus beaux sites de la région et permettra de mieux comprendre la riche histoire de la ville. 

Imitant les vrais passeports et proposant de nombreuses visites dans la région, Mehmet Uncu a expliqué que l’application recense parmi les douze sites à visiter les sites de Göbeklitepe, Balıklıgöl et Halfeti, ainsi que les marchés de la région où les touristes peuvent découvrir l’héritage culinaire de la ville. 

Natasha Voase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *