Politique, Société

Une cinquantaine de personnes interpellées à Pendik, suspectées d’appartenir à l’Etat Islamique

Hier matin à Istanbul, les autorités turques ont interpellé une cinquantaine de ressortissants étrangers suspectés d’appartenir à l’organisation terroriste de l’Etat Islamique.

police_turque

C’est sur la rive asiatique d’Istanbul, dans le quartier de Pendik, que la police stambouliote a mené une vaste opération contre les milieux djihadistes. Tôt dans la journée de dimanche, plusieurs appartements ont fait l’objet d’une fouille. La chaine NTV, qui a diffusé l’information, n’a pas révélé l’identité, ni la nationalité des suspects interpellés. D’après les sources de l’Agence de Presse Doğan, les djihadistes présumés prévoyaient de rejoindre les rangs de l’Etat Islamique en Irak et en Syrie.

Selon le Premier Ministre, Ahmet Davutoğlu, l’organisation de l’État Islamique reste le suspect numéro 1 dans l’attentat perpétré à Ankara la semaine dernière. Onze personnes suspectées d’être responsables ont d’ailleurs été déférées devant le Tribunal d’Ankara.

Deux jeunes hommes sont également soupçonnés par la police turque. Originaires de la ville d’Adiyaman, dans le sud de la Turquie, dont l’un n’est autre que le frère de l’auteur présumé des attentats à Suruç, en juillet dernier.

Kheira Djouhri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *