International, Le choix de la rédaction

Charlie Hebdo : Une attaque qui place le monde sous le choc

Deux hommes cagoulés ont ce midi attaqué à Paris le siège du journal satirique Charlie Hebdo avant d’en découdre avec la police intervenue rapidement sur les lieux. Le bilan de cette fusillade est déjà très lourd. Notre rédaction condamne vivement cette attaque inhumaine à l’égard de nos confrères et vous tiendra informés des nouveaux éléments.

hollandehbdo

terroristes fusilladeScénario cauchemardesque ce midi dans la capitale française. Des hommes cagoulés et lourdement équipés d’armes automatiques ont fait irruption au siège de Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris. D’après nos informations deux individus armés de kalachnikov ont ouvert le feu dans le hall du journal et seraient par la suite montés dans les étages. Un échange de coups de feu a eu lieu au cours duquel des policiers, rapidement dépêchés sur place, ont été blessés. On dénombre pour le moment 12 morts, dont deux policiers, ainsi qu’aux moins 7 blessés. Selon des informations du Figaro, parmi les victimes figurent des dessinateurs phares de Charlie Hebdo tels que Cabu, Charb, Tignous et Wolinski ainsi que l’économiste Bernard Maris. L’un des derniers dessins de Charb parut cette semaine dans Charlie Hebdo sonne comme une sombre prédiction…

Charbtoujourspasattentat

Les agresseurs sont à l’heure actuelle toujours en fuite et une véritable chasse à l’homme a été lancée. Même s’il reste tôt pour se prononcer avec exactitude, la piste islamiste est clairement privilégiée. Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, et en partie diffusée par France 2, l’un des agresseurs crierait : « Nous avons vengé le prophète ! Nous avons tué Charlie Hebdo ! »

Le quartier a été totalement bouclé par un nombre charlie hebdo quartier boucléimpressionnant de camions de police et de secours. Des magasins contre le siège de la rédaction ont été atteints par les balles ce qui démontre de l’incroyable violence dont a fait preuve l’attentat.  La police scientifique procède en ce moment à des relevés balistiques à partir des nombreuses douilles présentes sur le sol Une réunion interministérielle est également en train de se tenir. D’après une source policière au Figaro, toutes les rédactions vont être mises sous la protection des forces de l’ordre. À savoir que celle de Charlie Hebdo était elle-même sous protection policière au moment de l’attaque.

L’Île de France dans son ensemble est passée en « alerte attentat », le niveau le plus élevé du plan Vigipirate. Dans une déclaration à l’AFP, le rectorat a signifié que les sorties et les activités en dehors des établissements scolaires sont immédiatement suspendues. « Les transports en commun ont été suspendus et les sirènes retentissent de tous les côtés » nous confie un jeune homme habitant Bastille dans XIe arrondissement. La maison d’édition Flammarion est également mise sous surveillance policière accrue en raison de la sortie du nouveau livre sulfureux de Michel Houellebecq (ndlr : Soumissions, roman où la France est gouvernée, dans un futur proche, par un régime islamiste).

L’attaque a naturellement suscité d’intenses réactions dans toutes les capitales du monde à l’instar de la Maison Blanche, qui l’a condamnée et a exprimé sa solidarité avec la famille des victimes et des blessés, ou Angela Merkel pour qui « cet acte horrible est non seulement une agression contre la vie des citoyennes et citoyens français mais aussi une attaque que rien ne peut justifier contre la liberté de la presse et d’opinion, un fondement de notre culture libre et démocratique.» Le Président du Parlement européen Martin Schulz s’est lui dit « profondément choqué par l’attaque meurtrière contre Charlie Hebdo » et le Président de la République s’est rendu devant le siège de Charlie Hebdo afin de s’exprimer à propos de l’attaque « [Les agresseurs] seront pourchassés aussi longtemps que nécessaire pour qu’ils puissent être traduits en justice […] La France est devant un choc. Car c’est un attentat terroriste, ça ne fait pas de doute. Nous devons montrer que nous sommes un pays uni. »

Sur les réseaux sociaux également les réactions ne se font pas attendre. Deux courants de pensée se dessinent. Tout d’abord avec le hashtag #JeSuisCharlie en soutien à la rédaction et aux familles des victimes et d’un autre côté les « fatalistes » qui déclarent que cette action est un retour de bâton…

Tweet 2

Ce qui est définie comme une attaque contre la liberté de la Presse et de l’expression a fait preuve d’une rare barbarie dont la France n’est pas coutumière. Il n’y avait pas eu d’attentat aussi meurtrier en France depuis le 25 juillet 1995 lors de l’attentat du RER de la Place Saint Michel à Paris. Diverses marches sont prévues en France afin de rendre hommage aux familles des victimes et surtout à prôner la liberté de la Presse. Le Chef de l’État s’exprimera en direct ce soir sur les télévisions françaises à 20h.

Amélie Herbreteau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *