International

Vers une normalisation des relations entre Israël et la Turquie

Le Dimanche 26 Juin 2016, les responsables turcs et israéliens ont abouti leurs discussions sur un accord pour une normalisation des relations entre les deux pays. 

maxresdefault

Six ans de tensions diplomatiques

Pendant six années, les deux pays ont été en mauvais termes. En cause ? Le raid meurtrier de forces israéliennes sur un navire de la Turquie. Ce navire était, selon les autorités israéliennes , destiné à Gaza et rempli d’aides. Le Mavi Marmara était affrété par une organisation humanitaire turque et avait tenté de rompre le blocus israélien sur la bande de Gaza. En représailles, les autorités sur place avaient lancé un raid. Tragique, le raid avait couté la vie à dix ressortissants turcs et avait mis fin à la coopération régionale entre les deux pays.

Un accord enfin trouvé

Afin de mettre fin à ces tensions, les deux pays ont trouvé un accord ce dimanche, selon une source AFP – Agence France Presse. Israël verserait plusieurs millions de dollars , à hauteur de 18 millions d’euros, à la Turquie dans le cadre de l’indemnisation des familles des victimes. En retour, Ankara s’engagerait à ne pas poursuivre les militaires auteurs du raid. L’accord prévoit, à terme, de rétablir des relations diplomatiques normales entre les deux pays, en réinstallant les ambassadeurs respectifs. Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a prévu de faire une déclaration en début d’après-midi – vers 13h, heure locale – , Lundi pour donner les détails des termes de l’accord. Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien, s’expliquera quant à lui au même moment depuis Rome , où il s’est rendu pour des entretiens avec des représentants américains, notamment.

La reprise des relations entre la Turquie et Israël était essentielle selon les forces de la coalition internationales – dont les Etats-Unis qui avaient poussé vers cet accord – dans le renforcement de la coopération pour la lutte contre l’organisation terroriste « Etat Islamique » qui sévit dans la région.

Manon Chauvet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *