Cinéma

Vin Diesel fait le plein pour xXx : Reactivated

xXx : Return of Xander CageIl y a comme un je ne sais quoi de déconcertant chez Vin Diesel. Un doux mélange de brutalité et de tonalité familière, voire paternelle. Une fabuleuse recette que l’on retrouve dans le film xXx Reactivated, de D.J Caruso où l’acteur de Fast and Furious tient le rôle principal.

Un rôle, pourrait-on dire, fait sur-mesure. Et pour cause, ce dernier, toujours par sa carrure importante, dominante et bestiale rappelant l’archétype de l’acteur porno, nous transporte dans un univers qui lui est propre — où humour et violence se confondent. Bien loin de son rôle de vrai héros dans le film de Spielberg, Il faut sauver le Soldat Ryan, cette fois-ci, pour le troisième volet de la saga, Vin Diesel se met dans la peau d’un agent double qui, recruté par les services secrets, doit combattre un danger pour l’humanité contenu dans la boîte de Pandore. À l’aide de ses coéquipiers, ce dernier va tenter de sauver le monde à sa manière.

VIN DIESEL CARBURE DANS UN STYLE HÉROÏ-COMIQUE

Affiche XXX Vin DieselCe long métrage qui mêle action et suspens se détache des classiques à la James Bond qui se prennent au sérieux, pour s’attacher à une dimension beaucoup plus sarcastique. Au programme : sensations fortes, effets spéciaux dignes des plus grands studios d’Hollywood, sports extrêmes…, le tout apparaissant dans un style héroï-comique où s’entremêlent dérision, burlesque et surtout grotesque.

Certaines situations sont tournées en ridicules, comme les attitudes du personnage principal. Si ce film ne se prend pas au sérieux, c’est sans doute pour renforcer sa crédibilité auprès des spectateurs ravis par le casting de choc. De Ice Cube à Samuel L. Jackson, sans oublier le célèbre joueur de foot Neymar Jr, tout est fait pour que le grotesque et le comique soient au rendez-vous.

Pour ne pas décevoir les plus téméraires, les scènes interminables de bagarres à mains nues ou faisant appel à de nombreuses armes à feu plus extravagantes les unes que les autres sont bel et bien présentes. Un joyeux mélange parachevé par une bande-son originale entraînante qui se calque parfaitement sur les scènes, lui conférant ainsi le rôle et la fonction de second langage.

UN FILM PROFOND DOTÉ MALGRÉ TOUT D’UNE GRANDE HUMANITÉ

Si cet univers décalé apparaît comme une véritable signature des Américains, c’est sans doute par les connotations sexuelles omniprésentes, mais qui restent non moins fantasmagoriques où certaines situations sentimentales feraient rougir des réalisateurs comme Claude Lelouch. En plus de carburer aux effets spéciaux époustouflants, voire parfois invraisemblables, ce film propose une véritable réflexion sur le pouvoir des chefs d’État ainsi que sur leur véritable fonction au sein de la société et de la démocratie. Une machination qui révèle par son incohérence et son invraisemblance, une plausibilité qui nous entraîne dans un autre monde, dans une autre dimension que seul le cinéma a le pouvoir de créer.

Daniel Latif

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *