Culture

Yıldız Ibram expose ses « costumes ottomans » de céramique au musée du Palais de Yıldız

Du 1er novembre au 1er décembre, le musée du Palais de Yıldız accueille l’exposition « Osmanlı Kıyafetleri » (« costumes ottomans ») de Yıldız Ibram.

DSC_3239

Le Consulat général de Roumanie à Istanbul et l’Institut culturel roumain « Dimitrie Cantemir » ont dévoilé, jeudi 31 octobre, l’exposition « Osmanlı Kıyafetleri » (« costumes ottomans »), au musée du Palais de Yıldız (Beşiktaş). Il s’agit de céramiques aux formes de costumes de l’empire ottoman, créées par l’artiste turque née en Roumanie Yıldız Ibram. Cette exposition, qui s’inscrit dans les célébrations du 135e anniversaire des relations diplomatiques entre la Roumanie et la Turquie, se tient du 1er novembre au 1er décembre.

Les céramiques exposées, bien plus petites que des costumes réels, semblent avoir été confectionnées pour de tout jeunes enfants. Ce sont des représentations de robes qui, explique Yıldız Ibram, s’inspirent librement de caftans de l’époque ottomane, sans pour autant en être des répliques exactes. Les motifs de ces costumes de céramique sont variés – motifs floraux, végétaux ou lunaires, décorations abstraites –, de même que les couleurs – teintes ternes, comme le beige ou le blanc cassé, mais aussi plus vives, comme le rouge ou le jaune. Pour un œil non connaisseur, certaines de ces « robes », aux coupes simples et sobrement décorées, ont des airs de kimonos japonais…  Par ailleurs quelques céramiques, plates, n’imitent pas des caftans mais des peintures. L’une d’elles, somptueuse, s’inspire d’une peinture murale iranienne du XVIe siècle : on y voit l’ange Raphaël, aux ailes bleues, rouges, vertes et noires, portant une robe bigarrée et brandissant un grand poisson, devant des réseaux de branches fleuries.

Se rendre au Palais de Yıldız pour admirer ces céramiques est également l’occasion de découvrir la collection permanente du musée, aux mobiliers, vases et porcelaines issus de l’empire ottoman.

 

Thomas Eustache

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *