Politique, Société

De nouvelles minorités à l’hémicycle, l’autre acquis des législatives

Près de 48h après les résultats des dernières élections législatives, les différentes possibilités de coalitions gouvernementales dominent les débats télévisés et les colonnes des grands quotidiens. Conséquence moins médiatisée, l’arrivée au Parlement de députés issues de minorités jamais représentées jusqu’à présent. 

parlement_12

Trois députés stambouliotes de la communauté arménienne de Turquie signent une entrée remarquée au Parlement national : Selina Özuzun Doğan (CHP) –dont vous pouvez retrouver l’interview ici– de la première circonscription, Garo Paylan (HDP) de la 3ème circonscription, et Markar Esayan (AKP) de la 12ème circonscription. Autre grande première, l’élection à Izmir du premier député rom de Turquie. Özcan Purçu, 37 ans, occupera l’un des 132 sièges remportés par le CHP au Parlement. Une vraie consécration pour cet homme d’origine modeste, qui est né et qui a grandi dans une tente.

Selina

Selina Özuzun Doğan (CHP).

Les Yézidis et les Mhallamis représentés, les Assyriens conservent leur élu

feleknas

Feleknas Uca (HDP).

Naguère au nombre de 500, la communauté yézidie de Turquie s’est vu considérablement renforcée par les flux de réfugiés fuyant l’Irak et les terribles persécutions de l’État islamique. Désormais très médiatisée, cette minorité sera désormais représentée par deux députés HDP : Feleknas Uca, également citoyenne allemande et ancienne députée européenne, à Diyarbabakır, et Ali Atalan, président de l’Association européenne des Yézidis, à Batman. Parmi les élus de la province de Mardin, Mehmet Ali Aslan (HDP) est devenu le tout premier député de la méconnue communauté des Mhallamis (en turc Mıhellemi), un peuple sémite présent depuis plus d’un millénaire en Anatolie. D’après le site d’information Bianet, ils seraient aujourd’hui 60 000 en Turquie, principalement concentrés autour de la ville de Mardin. Élu lui aussi à Mardin sous l’étiquette HDP, l’Assyrien Erol Dora conserve sa place au Parlement. Il avait précédemment été élu sous les couleurs du BDP (le Parti de la paix et de la démocratie), une formation kurde de gauche désormais représentée par le HDP.

Femmes & handicapés, encore des progrès à faire

Autre observation de taille : l’augmentation notable du contingent féminin au Parlement. Principalement grâce au HDP qui amène avec lui 31 députées sur ses 80 élus (268 de ses 550 candidats étaient des femmes), leur nombre au Parlement a bondi de 79 à 96 sur 550 soit un taux de 17,5% contre 14,3% précédemment. Un ratio record pour le pays, mais qui s’avère encore bien faible.

Parmi ces dernières figurent d’ailleurs les deux seules handicapées du Parlement : Bennu Karaburun (AKP) élue à Bursa, et Şafak Pavey (CHP), reconduite à Istanbul. Un nombre en baisse par rapport aux trois élus de la précédente législature (Şafak Pavey déjà, ainsi qu’Abdurrahim Akdağ et Gürsoy Erol pour l’AKP), et qui constitue un résultant décevant au vu des quelque neuf millions de personnes handicapées en Turquie, 12% de la population.

Alexandre De Grauwe-Joignon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *