Découverte, International

La fondation MAYSHAD : relier les femmes des milieux ruraux au marché mondial

Les femmes entrepreneures sont affectées par la marginalisation dans les régions rurales sous-développées du monde. Par conséquent, leur potentiel d’amélioration est souvent limité, ce qui prive la société de leur participation dynamique.Dans de nombreux pays, des stéréotypes sexistes et la discrimination font que les femmes qui vivent dans les milieux ruraux ne peuvent ni accéder de manière équitable à la terre et aux autres ressources productives, aux possibilités d’emploi et aux activités rémunératrices, ni les contrôler, pas plus qu’elles ne peuvent accéder à l’éducation et aux soins de santé et avoir la possibilité de participer à la vie publique.

À cet effet, la fondation MAYSHAD pense qu’il est primordial d’offrir une éducation à ces femmes afin de favoriser leur émancipation dans la vie sociale.

En outre, la vocation principale de l’association est de garantir aux femmes marginalisées sur le continent africain des conditions de vie saine pour leur permettre de réaliser leurs rêves.

La fondation Mayshad avait déjà effectué plusieurs initiatives volontaires sur le continent africain notamment au Maroc et souhaiterait ainsi élargir son cercle d’activité à Madagascar.

Ainsi, la présidente de la fondation, Mme Nezha Alaoui, souhaiterait faire profiter les femmes d’Antananarivo du savoir-faire et de l’expertise de l’association en terme de réinsertion sociale des femmes marginalisées dans le milieu rural.

Dans la même optique, elle désire mettre en place un plan d’actions sociales pour l’année 2017, au profit des coopératives malgaches dans les zones rurales du pays afin de contribuer au développement socio-économique et humain des partenaires et des communautés africaines environnantes.

Sara Boudali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *