Art, Culture

La Turquie à l’honneur : Bedri Baykam est élu président de l’IAA/AIAP

Lors de la 18ème Assemblée générale UNESCO-IAA/AIAP (Association internationale des Arts plastiques, l’artiste Bedri Baykam, a été élu président de l’AIAP pour un mandat de quatre ans.
logo_aiap
Du 14 au 18 octobre s’est tenue la 18ème Assemblée générale de l’AIAP à Pilsen, en République tchèque. La réunion a permis d’aborder diverses questions relatives à la condition de d’artiste et d’élire le nouveau président de l’association pour les quatre années à venir. C’est à l’artiste turc mondialement connu Bedri Baykan qu’est revenu cet honneur.

Les autres membres élus du comité exécutif sont la française Anne Pourny (Vice-présidente) ; la portoricaine Marta Mabel Perez (Trésorière) ; le sud-coréen Cho Kang Hoon (Coordinateur pour la région Asie-Pacifique) ; le slovaque Pavol Kral (Coordinateur pour l’Europe) ; la mexicaine Dolores Ortiz (coordinatrice pour l’Amérique Latine) ; le ghanéen Franklyn King Glover (coordinateur pour les pays africains) ; la suédoise Katarina Jönsson Norling ; la polonaise Maria Moroz ; le chypriote Christos Symeonides ; et le japonais Ryoji Ikeda.

D’après la description de son site internet, l’Association internationale des Arts Plastiques est une ONG qui travaille en partenariat officiel avec l’UNESCO et bénéficie du statut de consultation auprès de l’Organisation. Elle regroupe des artistes qui, pour l’essentiel, appartiennent aux domaines de la peinture, de la sculpture, de la gravure, mais aussi d’autres secteurs des arts visuels .Présente dans près de 70 pays des 5 continents, l’Association a pour but de stimuler la coopération internationale entre les artistes de tous les pays, nations et peuples, d’améliorer la situation économique et sociale des artistes, tant au niveau national qu’international, et défend aussi leurs droits moraux et matériels.

L’IAA/AIAP émet des propositions que l’UNESCO transmet ensuite aux gouvernements membres. Parmi celles-ci, la recommandation qu’un artiste qui consacre son travail au domaine public puisse en tirer une contrepartie financière, comme un musicien touche des droits lorsque ses chansons sont jouées à la radio. Des artistes célèbres comme Joan Miro, Georges Braque, Hans Hartung ou encore Henry Moore sont membres de l’Association.

Tristement, ce succès de Bedri Baykam n’a pas été relayé dans les médias turcs. Il nous faut cependant remercier cet artiste, qui assume sans crainte ses opinions politiques et nous honore sur la scène artistique internationale.

Photo prise par Öykü Özgen lors de la soirée organisée pour les 50 ans de carrière de Bedri Baykam

Photo prise par Öykü Özgen lors de la soirée organisée pour les 50 ans de carrière de Bedri Baykam

Photo prise par Öykü Özgen lors de la soirée organisée pour les 50 ans de carrière de Bedri Baykam

Photo prise par Öykü Özgen lors de la soirée organisée pour les 50 ans de carrière de Bedri Baykam

Sırma Parman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *