Société

La Turquie limite l’accès aux réseaux sociaux depuis les lycées

Depuis le 1er juillet, le ministère turc de l’Éducation a limité l’accès aux réseaux sociaux tels que twitter ou facebook dans tous les lycées du pays.

À la rentrée, les lycéens turcs ne pourront donc plus utiliser les réseaux sociaux depuis leurs établissements, sauf accord spécial de leurs professeurs. En plus d’avoir un accès restreint aux réseaux sociaux, les élèves ne pourront désormais plus partager certains contenus comme des images ou des vidéos de l’intérieur des écoles. Tout manquement à la loi sera sévèrement réprimé puisque les étudiants désobéissants à la règle passeront devant un conseil disciplinaire.

Le but de la restriction d’accès est d’empêcher l’absentéisme dans les lycées ainsi que tout comportement jugé « contraire aux valeurs nationales, à la décence et à la moralité », comme l’a publié le journal officiel turc. Un élève insultant un camarade ou son école sur internet en dehors de son lycée sera donc passible d’une exclusion temporaire voire définitive de son établissement.

twitter_facebookAu courant de l’année 2014, le Gouvernement avait déjà bloqué à plusieurs reprises l’accès à certains sites comme youtube et d’autres réseaux sociaux. Le président Recep Tayyip Erdoğan avait également été personnellement impliqué puisqu’il soupçonnait certains utilisateurs de répandre des allégations de corruption concernant son propre entourage sur ces sites.

En mars dernier, le Parlement était même allé jusqu’à donner l’autorisation au Gouvernement de bloquer certains sites sans avoir à passer par l’intermédiaire de la justice. Pourtant, quelques mois auparavant, la Cour constitutionnelle tenait absolument à empêcher ce type de censure au nom de la protection des libertés.

Certains Turcs avaient néanmoins trouvé le moyen de contourner ces blocages, notamment grâce à l’utilisation de VPN (Réseaux privés virtuels) qui permettent aux utilisateurs de se connecter à un ordinateur hors de Turquie. Les habitants ne sont donc plus totalement étrangers à la censure qui sévit dans le pays depuis déjà plusieurs années et ont développé certaines techniques afin de déjouer les blocages imposés par l’État.

Sophie de Tapia

2 Comments

  1. En réalité, Facebook et Twitter ne sont pas « interdits » d’utilisation aux lycéens mais « permis avec une restriction » : ne pas utiliser les réseaux sociaux dans un but « nuisible, séparatiste ou destructeur » (« sosyal medyanın zararlı, bölücü, yıkıcı amaçlar için kullanılması ») L’utilisation doit être  » morale  » et « conforme aux traditions » (« genel ahlak ve adaba uygun davranmaları » ! De plus, la diffusion de photos prises à l’intérieur de l’école est strictement interdite, sauf autorisation spéciale.

    • Garibaldi

      Rassurez-vous Gisèle, cette photo d’illustration du concept général de l’utilisation de smartphones dans les lycées ne provient même pas de Turquie, ni de France d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *