International, Société

La Turquie « préoccupée » par les dérapages de la police française

C’est à l’occasion des célébrations commémorant la prise de Constantinople du 30 mai dernier que le Président turc a manifesté sa vive inquiétude concernant les cas de violence policière s’étant produit en France dans le cadre de la mobilisation sociale contre la loi Travail.

Manif_loi_travail_17-03_Toulouse_0383

Le Président a d’une part condamné « la violence exercée par la police française contre les gens qui usent de leur droit de manifester » et d’autre part le fait que les médias occidentaux aient « [fermé] les yeux et [soient] demeurés sourds et muets quant aux évènements ».

Il a ajouté avec ironie : « Ils [les pays européens] nous avaient fait remarquer qu’ils étaient inquiets [de la situation en Turquie]. Et bien moi-aussi, je suis préoccupé par ce qui se passe en France. »

Rappelons que, lors des manifestations du parc Gezi de juin 2013, où des millions de manifestants avaient occupé le parc du centre-ville d’Istanbul afin de contester les dérives du régime en place, une dizaine de personnes avaient été tuées par les forces de l’ordre alors que plus de 8000 blessés et 3000 arrestations étaient à compter.

La situation en France est loin d’être aussi dramatique, mais plusieurs cas de violences policières ont été répertoriés et bon nombre de vidéos montrant des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ont été diffusées sur la toile, choquant au passage plus d’un internaute. Si plusieurs s’accordent pour dire que ces images choc soient préoccupantes, il semblerait toutefois que bien des commentateurs n’estiment pas qu’Ankara soit bien placée pour donner des leçons à l’Hexagone.

Yasmine Mehdi

1 Comment

  1. Math

    C’est l’hôpital qui se fout de la charité. Erdogan tente de faire de la Turquie un pays totalitaire, tente de museler l’opposition et n’hésite pas à réprimer ceux qui s’opposent à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *