Economie

Le Galaxy Note 7 hors de portée

Samsung accuse le coup. Mardi 11 octobre, le géant Sud-coréen de l’électronique a annoncé par communiqué de presse le retrait de la commercialisation de son dernier modèle.2016-10-12-13-46-59-copieDepuis sa mise en vente le 19 août dernier, le nombre d’incidents causés par la combustion de sa batterie n’a fait qu’augmenter.

Cette annonce entraînera-t-elle la chute de Samsung, numéro un mondial sur le marché des smartphones ? La marque qui a enregistré 70 millions de ventes durant le second trimestre de 2016 – contre 40 millions pour la marque américaine Apple – risque effectivement d’être affaiblie par cet échec. Mais au vu de son ampleur sur le marché, c’est une crise sur laquelle elle peut rebondir.

Aujourd’hui, c’est son avance en terme de concurrence sur Apple que risque de perdre la marque sud-coréenne alors que Samsung avait tout fait pour sortir le Galaxy Note 7 avant qu’Apple ne sorte son iPhone 7. Cette crise tombe au pire moment pour la marque, puisqu’une semaine après le rappel de son produit, l’iPhone 7 sortait enfin sur le marché.

Les experts semblent tous d’accord quant à la réaction tardive du groupe. Car il a fallu un mois après le rappel de son produit pour que cesse définitivement la commercialisation du Galaxy Note 7. Samsung a fait une chute de 7% à la Bourse soit une perte de 11.8 milliards d’euros.

Une tablette de plus sur le marché

Présenté à New York le 2 août dernier, le Galaxy Note 7 s’inscrivait dans le panel à présent large des smartphones XXL avec son écran de 5,7 pouces. Au prix modique de 859 euros, il faisait également partie des produits hauts de gamme en concurrence directe avec l’iPhone d’Apple. La version de Samsung avait cependant le petit truc en plus à savoir un scanner d’iris.

Cependant, un mois plus tard, 35 incidents avaient déjà eu lieu. La batterie du téléphone chauffe, fume et parfois prend feu. Le 2 septembre, la marque a donc décidé de rappeler son produit.

La série noire a continué pour Samsung quand le 8 septembre l’Administration fédérale américaine de l’aviation s’en est mêlée. Un communiqué est diffusé dans les avions et demande aux propriétaires du Galaxy Note 7 de « ne pas allumer ni recharger le téléphone à bord de l’avion et également de ne pas le mettre dans un bagage en soute ». Le dernier incident en date a eu lieu le 5 octobre dans un avion de la SouthWest Airlines qui effectuait un vol de Louiseville (Kentucky) à Baltimore (Maryland). Un Galaxy Note 7 a commencé à faire de la fumée et l’avion a été évacué.

La communication de crise de la marque sud-coréenne démarre un travail important pour que la réputation de Samsung ne soit pas entachée. La stratégie serait d’isoler l’erreur de production sur cet unique produit, continuer à valoriser les autres modèles de la marque tout en rebondissant le plus rapidement possible sur la production d’un nouveau modèle.

Pascale-Mahé Keingna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *