Politique

Les élections vécues par le CHP

 

Les citoyens ayant voté à l’İstanbul Kadıköy Lisesi se réunissent dans la cour

Les citoyens ayant voté à l’İstanbul Kadıköy Lisesi se réunissent dans la cour

En ce moment même se poursuit le comptage des voix des élections législatives, dont les enjeux sont importants puisqu’elles détermineront la composition du Parlement et ses coalitions, et celle du gouvernement, dont les membres sont depuis 13 ans issus de l’AKP uniquement. Une occasion importante de se rassembler entre membres d’un même parti.

DSCN0213Muzaffer Ayhan Kara, journaliste, conseiller du CHP et auteur du livre Türk Siyasal Yaşamında Koalisyon, se trouvait à l’İstanbul Kadıköy Lisesi au moment de la clôture des votes. « En Turquie, beaucoup de gens espèrent une coalition contre l’AKP », a-t-il dit ; « je ne pense pas que le récent scandale des armes livrées aux terroristes islamistes de Syrie contribue à faire perdre des voix à l’AKP, car Erdoğan tient trop bien sa base électorale ; en revanche, la question des réfugiés syriens en Turquie devrait peser dans la balance. Le score de l’AKP sera plus bas qu’aux dernières élections ».

Une coalition : voilà l’enjeu principal de ces élections législatives. Selon Kara, si l’ont fait les moyennes de la croissance du pays sous un gouvernement issu de l’AKP et sous un gouvernement de coalition entre les années 1961 et 2002, on trouve des taux de respectivement 3,9 et 4,9%. En plus de limiter l’hyper-présidence d’Erdoğan, une coalition serait souhaitable d’un point de vue économique également.

DSCN0216À Kadıköy, dans les locaux du CHP, les membres et bénévoles se sont réunis afin de découvrir ensemble les résultats. Dans une des salles, sous les regards d’Atatürk et de Kılıçdaroğlu dont les portraits ornent les murs, les plus jeunes partisans se sont réunis.

Mert, qui est bénévole pour le parti depuis deux ans, avoue être un peu anxieux, et il n’est pas le seul ; malgré cela, l’ambiance est détendue : on parle politique nationale, internationale, et les plaisanteries vont bon train. « Le taux de participation devrait être de 90%, c’est énorme. J’espère que nous atteindront les 30% de voix pour le CHP, mais ça sera sans doute difficile, d’autant qu’on n’est jamais à l’abris d’une surprise », annonce Mert, qui vient de recevoir les premiers (très bons) résultats du lycée Kalamış. Peu à peu, ceux qui ont été observateurs lors du dépouillement reviennent et la salle se remplit de jeunes qui discutent autour de pide et de café. Certains sont encore au lycée ; c’est le cas d’Akın, qui déclare qu’il n’oubliera jamais son premier vote et qu’il est « très heureux et enthousiaste » car il veut voir « une Turquie libre », et de Halil, qui affirme se sentir plus fort après avoir observé le dépouillement à Kadıköy étant donnée l’importance du parti dans le district. 

DSCN0221Dans une salle voisine, des membres plus âgés suivent l’annonce des premiers résultats. Mustafa est l’un d’entre eux ; membre du parti depuis 34 ans, la politique a toujours eu une place importante dans sa vie : poussé dehors par son université à cause de ses opinions, il a ensuite fait 10 ans de prison suite au coup d’État de 1980. Il dit également en souriant avoir parlé à Danielle Mitterrand il y a des années.

Si à la fenêtre du bâtiment d’en face, on peut voir les membres visiblement satisfaits du HDP, l’atmosphère s’alourdit dans les locaux du CHP alors que tombent les résultats provisoires : la perspective d’une coalition face à l’AKP ne semble pas réjouir plus que cela, apparemment balayée par le score annoncé. On tente de faire bonne figure, mais il s’agit d’une réelle déconvenue pour le parti. « Les partis qui ont gagné des points sont ceux qui utilisent le nationalisme dans leur campagne. Cela montre la montée du nationalisme en Turquie », justifie Mustafa. Certains partisans du CHP ont l’intention de rester dans ces locaux de Kadıköy jusqu’aux résultats définitifs. Pour ceux-là, la nuit sera longue.

Victoria Coste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *