Culture, Découverte, santé, Société

Les fouilles archéologiques en Turquie se déconfinent elles aussi !

Alors que le 1er juin marquera la réouverture des restaurants, des cafés et des parcs ainsi que la levée des restrictions pour les transports interurbains – des mesures imposées pour lutter contre la Covid-19 —, le ministère de la Culture et du Tourisme a dévoilé une série de mesures sanitaires afin que les fouilles archéologiques en Turquie puissent reprendre de plus belle.

Dans une circulaire envoyée aux musées et aux sites archéologiques, le ministère turc de la Culture et du Tourisme a annoncé la reprise des fouilles et des analyses qui entourent la démarche archéologique dès le 1er juin, sous condition de respect de strictes mesures sanitaires.

Dans un premier temps, 400 fouilles devraient être lancées ainsi que 135 analyses de surfaces et six recherches sous-marines, rapporte l’agence Demirören. Ces projets auxquels participeront des scientifiques locaux et internationaux devraient prendre fin d’ici la fin de l’année.

Une réouverture aux conditions strictes

Le ministère a précisé que les équipes archéologiques pourront poursuivre leur travail à condition de mettre en place les mesures sanitaires nécessaires à la lutte contre le coronavirus.

En premier lieu, toutes les zones et outils nécessaires aux fouilles devront faire l’objet d’une procédure de désinfection qui devra être répétée selon un échéancier précis. De plus, les règles de distanciation sociale devront être respectées tandis que le port du masque et des gants sera obligatoire.

Afin de s’assurer que les zones de fouilles ne deviennent pas des clusters, des scanners thermiques seront également déployés pour prendre la température des membres des équipes archéologiques deux fois par jour, soit avant et après les quarts de travail.  

Enfin, aucun visiteur ne sera autorisé sur les zones de fouilles ainsi que dans les laboratoires d’analyse.

Les restaurants et les cafés rouvrent, les restrictions de voyages levées

Si les archéologues font « ouf », il en est de même pour les restaurateurs et les cafetiers qui pourront rouvrir dès le 1er juin à condition de respecter strictement certaines conditions dont une distance de 1,5 mètre entre chaque table, le port du masque et de gants pour le personnel, mais aussi l’utilisation d’articles jetables, notamment en ce qui concerne les couverts. Les cafés et restaurants pourront ouvrir jusqu’à 22 h.

À cette date, les parcs, les plages, les pâtisseries, les salons de thé, ou encore les piscines, les bibliothèques, les centres de jeunesse, les musées, les jardins d’enfants et les garderies rouvriront également leurs portes.

Les dernières restrictions de transports interurbains mis en place au début du mois d’avril seront supprimées, la Turquie entrant dans une phase de « nouvelle normalité » alors que la Covid-19 a infecté plus de 160 000 individus et a causé la mort de 4 500 personnes dans le pays.

La prudence restant de mise, les lieux de divertissements restent néanmoins fermés tandis que des restrictions resteront en place quant aux sorties des personnes de plus de 65 ans et de moins de 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *