Société

Mandat d’arrêt contre un général condamné pour la mort de 7 soldats

Un mandat d’arrêt a été émis contre le brigadier général Zeki Es pour son rôle dans l’explosion d’une mine qui avait couté la vie à sept soldats dans la province de Hakkâri (sud-est) en 2009.

 

zeki es

Le Bureau du procureur général militaire vient de lancer un mandat d’arrêt contre le brigadier général Zeki Es, condamné à 6 ans et 8 mois de prison le 19 avril 2014 pour sa responsabilité dans l’affaire des sept soldats tués par une mine dans le sud-est de la Turquie en 2009. La Cour suprême d’appel militaire avait confirmé quelques mois plus tard cette sentence.

Le 28 mai 2009, sept soldats avaient péri et huit autres avaient été blessés, lors de l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule sur une route de Çukurca dans la province de Hakkâri. Une zone qui se trouve près de la frontière irakienne. Dans un premier temps, l’explosion avait été imputée au groupe séparatiste PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) qui utilise des mines pour s’opposer aux forces armées turques. En représailles, l’aviation turque avait bombardé le même jour des positions rebelles kurdes dans le nord de l’Irak, principale base arrière du PKK.

Mais une enquête avait déterminé que l’engin explosif appartenait à l’armée. Et un enregistrement téléphonique entre le général Zeki Es, qui commandait une brigade de gendarmerie dans la région, et le major-général Gürbüz Kaya, avait été diffusé anonymement, en ligne, révélant l’implication du premier dans la mort des soldats. Le général y admettait avoir donné l’ordre pour que la mine soit posée. Pour l’apaiser, le général Kaya lui avait déclaré : « Cela n’a pas d’importance. Nous luttons au prix de nos vies. Quelques erreurs simples peuvent être faites ».

Suite à ces révélations, une procédure avait été lancée par un tribunal militaire contre Zeki Es. Il avait été arrêté et détenu pendant une courte période avant d’être remis en liberté provisoire en février 2011. A l’heure actuelle, son avocat Yurdakan Yıldız affirme ignorer où se trouve son client.

Khadija Ben Hayyan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *