International

Mort de trois policiers aux Etats-Unis

À Bâton Rouge, en Louisiane, un jeune afro-américain a abattu trois policiers, le dimanche 17 juillet. Cette nouvelle tragédie s’inscrit dans un contexte de tensions raciales aux États-Unis.

Baton_Rouge_Louisiana_waterfront_aerial_viewFusillade meurtrière

Trois policiers, au moins, ont perdu la vie dans une fusillade dans la ville de Bâton Rouge. Déjà meurtrie par l’assassinat d’un jeune afro-américain par un policier début juillet, la ville connait une nouvelle tragédie conséquente à ces affrontements. La presse locale et les premiers témoignages montrent qu’un jeune homme armé d’un fusil d’assaut a été aperçu aux alentours de neuf heures du matin. Des tirs ont été échangés entre plusieurs voitures de police arrêtées et l’homme. D’après les sources locales, le tireur aurait finalement été abattu par les forces de l’ordre qu’il visait.

Un contexte de tensions raciales exacerbées

Ce nouvel évènement tragique intervient quelques jours seulement après la tuerie de Dallas, au Texas. À la suite des meurtres par la police de deux jeunes noirs américains, dont un à Bâton Rouge, plusieurs manifestations avaient été organisées. À Dallas, un homme avait ouvert le feu sur les policiers sécurisant la manifestation, faisant cinq morts. Ces multiples évènements ont exacerbé les tensions raciales déjà très présentes aux États-Unis.

À quelques mois de la présidentielle américaine, les différents candidats ont réagi à ces tragédies. Le candidat républicain Donald Trump a affirmé sur son compte Twitter « Notre pays est totalement divisé et nos ennemis nous regardent. Nous avons l’air malades, nous avons l’air idiots, nous avons l’air faibles ». Tandis que l’ancienne Secrétaire d’État et candidate démocrate, Hillary Clinton, a condamné des violences injustifiables.

Manon Chauvet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *