Découverte, Société, Sport, Tourisme

Péninsule de Karaburun : Les villages abandonnés attirent de plus en plus de randonneurs

Les anciennes colonies abandonnées de nos jours dans la péninsule de Karaburun à Izmir attirent de plus en plus de visiteurs. La randonnée est devenue l’attraction touristique principale de la région. Ainsi, l’agence Anadolu rapporte que, le maire de Karaburun, Ahmet Çakır, a déclaré qu’en plus d’offrir les atouts d’un tourisme balnéaire, la région propose également les services liés à l’accueil des randonneurs.

Crédit photo : Hürriyet Daily News

La péninsule de Karaburun, près du golfe d’İzmir, face à l’île grecque de Chios, nous plonge au cœur d’un paysage vert et vallonné typique de la méditerranée. Cette terre qui a vu passer de nombreuses civilisations a conquis les visiteurs par ses falaises, ses montagnes mêlant les nuances de couleurs de la mer et de son sable. Cette région qui regorge de richesses archéologiques des cités gréco-romaines devient au fil du temps une destination estivale pour les randonneurs et les personnes pratiquant les sports de nature. Ainsi, ces dernières années, beaucoup de passionnés de randonnée, mais aussi les amoureux de paysage atypiques choisissent les vieux villages abandonnés de la région pour leurs calmes.

Le village de Sazak par exemple est l’une des plus anciennes colonies. Il attire et fascine de nombreux visiteurs grâce à l’architecture des anciennes maisons et de son église. Nous pouvons aussi citer les villages qui longent la route entre Ephèse-Mimas jusqu’à Karaburun et qui sont devenus les principales destinations des randonneurs et des habitants de la région. Également, les villages de Çukurköy, de Tepeköy, de Saprinik, de Yeniliman, de Bozköy, de Yayla et de Küçükbahçe, qui se dépeuplent un peu plus chaque jour, attirent beaucoup de visiteurs notamment durant le week-end. L’une des destinations incontournables de la région est sans doute l’ancien village grec d’Ildırı. De son ancien nom Erythrai, qui signifie « Ville rouge » en grec et qui fait référence à son sol rouge, le village abrite un site archéologique et de splendides ruines. Situé sur une colline, le mythique phare de Sarpıncık continu d’éclairer les navigateurs avec son nouveau système de signalisation.

Cette région aux multiples trésors mérite ainsi l’attention des visiteurs, mais aussi celle de la municipalité qui met en œuvre différents projets de mise en valeur. Le maire de Karaburun Ahmet Çakır déclare ainsi qu’ils travaillent sur la promotion des villages historiques, avant d’ajouter : « Il y a un grand intérêt pour notre village, particulièrement depuis les deux dernières années. Depuis peu, de nombreux visiteurs viennent faire de la randonnée en montagne. Si nous accentuons le travail promotionnel, je pense que nous serons en mesure de contribuer au tourisme de la Turquie et de la région. »

Ainsi, pour répondre à la demande grandissante des amoureux de la nature, Mustafa Özer, le président du club Karaburun Mimar Mountain & Nature Sports, a déclaré avoir déterminé les itinéraires de randonnée dans la région. Il ajoute également qu’un projet d’alpinisme est envisagé.

Mustafa Özer constate ainsi que Karaburun est considéré par les randonneurs comme un lieu idéal pour cette activité notamment en raison de son calme, mais surtout de son paysage idyllique. Il s’appuie sur ce fait et déclare que « Pour pratiquer cette activité tout le monde peut télécharger l’application smartphone ; l’itinéraire est également disponible par satellite. Au début, les résidents du village n’avaient pas pris ce travail au sérieux, mais après l’augmentation du nombre des visiteurs, qui voulaient rester ici et déguster des repas locaux, ils ont commencé à leur ouvrir leurs maisons. Je crois que ces villages vont renaître dans les cinq prochaines années ».

Tülin Ağaç

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *