Art, Culture

Le Prix Aydın Doğan remis à Neş’e Erdok

Le 21e Prix Aydın Doğan a été décerné à la peintre contemporaine turque Neş’e Erdok le 9 mai lors d’une cérémonie.La cérémonie de remise des prix a eu lieu au Hilton Hotel Ballroom à Istanbul. Le violoniste Gamze Ergönül et le pianiste Melin Molla ont donné pour l’occasion un petit concert aux invités, notamment le fondateur et le président honoraire de la Fondation Aydın Doğan et le président honoraire de Doğan Holding ainsi que beaucoup d’autres personnalités marquantes de la haute société turque.

En outre, un court métrage illustrant les meilleurs moments de la 21e édition de la fondation Aydın Doğan a été projeté lors de la cérémonie.

Dans le discours d’ouverture, Boyner a déclaré : « Nous donnons le prix Aydın Doğan à Neş’e Erdok, qui a joué un rôle de pionnière dans le monde de la peinture. Sans elle, nous ne pouvons pas documenter l’histoire de la peinture. Elle a apporté la physionomie mélancolique des Anatoliens à la ville, tout en redéfinissant la réalité. Le thème de la peinture d’Erdok est humain ; les types de personnes sont l’axe de son art. Avec ses œuvres, la Turquie a prouvé son existence dans le parcours des civilisations de l’humanité ».

Après le discours de Boyner, un court métrage sur la vie artistique d’Erdok a été projeté. Dans son interview dans le court métrage, Neş’e Erdok a expliqué comment elle a commencé à peindre.

Après les discours, Neş’e Erdok a reçu son prix d’Aydın Doğan et une récompense de 50 000 livres turques.

Née à Istanbul en 1940, elle a étudié la peinture à l’Académie nationale des beaux-arts d’Istanbul. Entre 1965 et 1966, elle a étudié la langue et la littérature espagnole ainsi que l’histoire de la civilisation et de l’art espagnols à l’École des Idiomas et à l’École Diplomatique à Madrid. Elle a ensuite été envoyée en France par le ministère de l’Éducation pour travailler à la faculté de l’Académie des Beaux-Arts de l’État. Erdok a appris la peinture, la fresque et le vitrail à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts.

Le prix Aydın Doğan a été délivré tous les ans depuis la création de la fondation en 1996 et vise à encourager et à récompenser les personnes qui ont consacré leur carrière à l’émancipation de l’humanité dans les domaines des arts, de la science et de la culture.

Selon le quotidien Hürriyet, le prix a toujours été délivré à des personnes et des institutions qui ont excellé ou contribué de manière significative à des domaines tels que la littérature, les sciences sociales, les sciences humaines, les arts visuels, la poésie, l’histoire, la musique, l’archéologie et l’architecture.

Sara Boudali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *