Culture, Découverte, Société, Tourisme

Restauration du stade antique de Perge

À 17 kilomètres d’Antalya, c’est dans le site antique de Perge que d’importants travaux de restauration ont été entrepris pour refaire une beauté au stade de l’époque romaine.

C’est dans le cadre de la restauration du site antique de Perge que la province d’Antalya a proclamé 2018 comme étant « l’année de Perge ». Ainsi, la citée, l’une des plus imposantes de la province d’Antalya, fait l’objet d’une importante campagne de restauration. Perge fut la capitale de l’antique région de Pamphylie, ce qui correspond à l’actuelle ville d’Antalya.

L’objectif étant de promouvoir les valeurs culturelles de la ville, les travaux prévoient de permettre que le stade retrouve sa capacité d’accueil de 12 000 places afin que les visiteurs puissent assister à des performances liées aux sports traditionnels et aux combats de gladiateurs.

À l’époque antique, le stade, entouré d’une protection, était le lieu qui accueillait des combats d’animaux, mais aussi de véritables luttes entre gladiateurs. Construit en pierres naturelles provenant de la région, le stade compte 11 rangées de sièges placés sur 70 arches. Par ailleurs, le stade de Perge possédait une particularité. En effet y étaient installées des boutiques à arcades qui surmontaient les gradins soutenus par ses arches. Remontant au IIe siècle, le stade mesure environ 334 mètres par 34 mètres.

L’emblématique stade fait partie des monuments les plus précieux à Antalya. Il est également l’un des mieux conservés. Les fouilles ayant débuté dans les années 1980, le projet de restauration n’a pas pu aboutir avant. Cemil Karabayram, directeur des monuments d’Antalya, a déclaré au quotidien Hürriyet : « Un projet a été mis sur pied en 2002 pour le stade, mais en raison de divers problèmes, il n’a jamais démarré. Il y a quelque temps, nous avons attribué le contrat pour la restauration du stage pour un montant de quatre millions de livres turques ».

Le temps des travaux, les vestiges du stade seront fermés aux visiteurs.

Tülin Ağaç

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *