Cinéma, International

« Une Saison de Daphné » : Prix de la meilleure image à la 9e édition du Festival du cinéma turc de Montréal

« Une Saison de Daphné », réalisé par Mehmet Öztürk, a remporté le premier prix pour la meilleure image à la neuvième édition du Festival du cinéma turc à Montréal le 21 mai.Le Festival du cinéma turc de Montréal, qui s’est déroulé cette année entre le 19 et le 21 mai, a pour objectif de présenter les meilleurs et les plus récents films issus de Turquie.

« Une saison de Daphnée » a non seulement eu l’honneur d’être le film d’ouverture de ce neuvième festival, mais il est aussi le récipiendaire du Prix de la meilleure image.

Réalisé en 2016, le film dépeint un triangle amoureux entre une jeune femme et deux frères vivant à Hatay, une province méridionale bordant la Syrie qui accueille depuis de nombreuses années différentes communautés. « Une saison de Daphnée » dépeint aussi avec une grande finesse le paradoxe sociologique qui existait en Turquie avant le coup militaire de 1980.

Le film nous offre une distribution extraordinaire en mettant en tête d’affiche Hande Subasi, Gökhan Alkan et Mert Öcal.

Quant au réalisateur du film, Mehmet Öztürk qui vit actuellement en France, force est de constater qu’il a visé juste en mettant l’emphase sur l’esthétique dans son film.

« La beauté est la base et le critère fondamental de qualité tous les arts. Nous avons essayé de faire de l’esthétique le thème dominant dans notre film […] Quand vous dirigez un film politique, il est nécessaire de transmettre un point de vue et un angle direct parce que l’illusion politique enduit la beauté », a déclaré le réalisateur avant d’ajouter qu’il avait tenté de montrer à travers son film que tout change soudainement au Moyen-Orient.

Youssra Gouram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *