Culture

Şakir Gökçebağ présente son Think Thank artistique jusqu’au 14 février

Du 20 janvier au 14 février 2015 se tient à la galerie Galerist l’exposition « Think Tank » de l’artiste turc Şakir Gökçebağ. En déclinant les objets du quotidien sous des formes atypiques, Gökçebağ joue avec l’approche de l’audience. Cette exposition crée de nouvelles possibilités de perception, les figures vestigiales ressortant comme des œuvres d’art.

Thinktankresim3

Après avoir accueilli l’exposition sur Semiha Berksoy, la galerie d’art Galerist réunit désormais les amateurs d’art contemporain avec Şakir Gökçebağ. Pour son travail de production, M. Gökçebağ opte principalement pour des objets dont il examine chaque partie en détail. Après de nombreuses tentatives de création à partir de dizaines de possibilités, l’artiste applique à ces objets détournés une place spécifique. Parfois il s’inspire de la place elle-même. Il déclare avoir choisi le nom « Think Tank » pour mettre en surbrillance la « production de la pensée visuelle ».

En considérant ses compositions, on peut y deviner les influences des mouvements minimaliste, Fluxus, Bauhaus, Dadaïste et Pop-Art. Gökçebağ se nourrit de différents mouvements artistiques pour élaborer ses œuvres. Il garde pour objectif la découverte de nouvelles questions au travers de la poésie, de l’humour, de la simplification et des analyses.

Sans vous ruiner la surprise, nous pouvons dire que vous serez en mesure de découvrir un grand nombre de ses œuvres jamais exposées à Istanbul.

Qui est Şakir Gökçebağ ?

Şakir Gökçebağ est né en1965 à Denizli. Après des études dans la faculté des Beaux-Arts de l’Université de Marmara (1987), il a travaillé comme chargé de cours à la même école jusqu’en 2001. En plus de la Turquie, il expose dans de nombreux centres d’art comme le Martin-Gropius-Bau (Berlin), l’Arp Museum (Remagen, Allemagne), le Centre PasquArt (Bienne, Suisse), et le Sotheby’s. Il a été récompensé des prix George Maciunas – Wiesbaden, Markus Lupertz – Düsseldorf, et Stiftung Kunstfonds – Bonn. En outre, Gökçebağ a obtenu diverses bourses de la part des gouvernements allemands et autrichiens. Aujourd’hui il vit à Hambourg où il continue ses travaux.

Sırma Parman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *