Culture

Spotify lance une carte interactive des goûts musicaux

Le géant suédois de streaming musical innove encore en présentant une playlist des morceaux les plus écoutés ville par ville. Rapide tour d’horizon turc du meilleur, et surtout du pire.

spotify

Spotify veut encore montrer qu’elle aussi est à l’écoute de ses utilisateurs. La plate-forme musicale a lancé ce mois-ci une carte interactive des musiques les plus écoutées ville par ville. « Quand on visite un autre pays, on ne cherche pas à manger la même chose qu’à la maison. On voyage pour faire l’expérience de ce qui rend un endroit unique, en testant ses spécialités », écrit le site sur sa page web. « Nous tentons la même approche avec la musique. »

Ainsi la plupart des grandes villes utilisant le serveur sont représentées. Mais pour éviter que l’on retrouve les mêmes tubes mondiaux que l’on entend partout, l’algorithme utilisé par le site recherche les morceaux les plus écoutés relativement par rapport aux autres villes. En ressort une couleur musicale différente dans chaque ville. Ainsi à Paris, c’est une playlist plus électro-pop que l’on peut écouter alors qu’à Détroit aux Etats-Unis, c’est le hip-hop qui domine.

Les vélos ne fuient pas tragiquement devant la quintessence de leur amour

Quid de la Turquie ? La première constatation est que les artistes nationaux sont proportionnellement bien plus à l’honneur, en comparaison d’autres pays comme la France. A Ankara, la pop locale domine ainsi, avec en tête de liste Veli Erdem Karakülah et son titre, on ne peut plus poétique, Seven Çekip Gitmez ki (« Celui qui aime ne fuit pas ») :

Bien présent également avec trois morceaux dans le top 10, le groupe de rock alternatif Son Feci Bisiklet (aka « Le Dernier Vélo Tragique ») :

A Istanbul, place à la soupe commerciale, sûrement plus compatible avec une ambiance arrosée, puisqu’on retrouve en tête du classement Kenan Doğulu, ancien représentant de la Turquie à l’Eurovision, avec ce morceau dans lequel il clame que « l’amour est la quintessence de [son] destin ». C’est beau comme du Dany Brillant et c’est à écouter ici :

Enfin à signaler la présence -incompréhensible pour la rédaction- de Demet Akalın dans la plupart des villes recensées dans le classement, d’Istanbul à Kayseri, en passant par Bursa ou Samsun au bord de la mer Noire. On vous laisse savourer la voix -à peine retouchée- de la quadragénaire- avec le morceau Ders Olsun :

Un modèle de streaming en pleine croissance

Plus sérieusement, ce n’est pas la première fois que Spotify propose ce genre d’initiative. Cette stratégie correspond aux ambitions de développement de la firme suédoise. Son ambition : devenir une application aussi incontournable qu’Instagram et son milliard d’utilisateurs. Pour l’instant elle semble avoir trouvé l’accord parfait avec ses 75 millions d’utilisateurs actifs, dont 20 millions d’abonnés. Pour autant, si le chiffre d’affaire grimpe presque à 800 millions d’euros en 2013, le modèle reste coûteux, puisque les pertes nettes atteignaient les 58 millions la même année. L’entreprise de streaming est d’autant plus menacée qu’Apple a lancé au printemps 2015 sa propre plate-forme sur le même modèle, et revendique 10 millions d’utilisateurs en quelques semaines.

D’où la multiplication de coups publicitaires de la part de Spotify depuis plusieurs mois, afin d’attirer de nouveaux utilisateurs. En juin dernier, la start-up avait ainsi mise en ligne une playlist des titres les plus écoutés par décennies, avec un classement en fonction de l’âge et du sexe des utilisateurs. Elle avait également fourni une liste des tubes les plus écoutés pays par pays. En tête du top de la Turquie, un certain David Guetta. Preuve que l’amitié franco-turque n’a pas que de bons cotés.

Antoine Rolland

Retrouvez l’application à cette adresse : https://insights.spotify.com/us/2015/07/13/musical-map-of-the-world/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *