Art, Culture

« Un autre monde » à Galerist

Jusqu’au 25 avril 2015 se tient à la galerie d’art Galerist l’exposition « There is another world » d’Ali Emir Tapan. Accordant de l’importance aux idées comme aux matériaux, l’artiste invite les amateurs d’art à un jeu mêlant les deux univers.

SONY DSC

Au même titre que la photographie, Ali Emir Tapan s’intéresse à la sculpture, au processus performatif et à la vidéo. Ce jeune artiste prend pour base le Gesamtkunstwerk. Concept esthétique issu du romantisme allemand, le Gesamtkunstwerk a pour aspiration la création d’œuvres d’art dites « totales ». Via le recours à des médiums multiples, les adeptes de ce concept expriment leur volonté d’unir différentes formes artistiques afin de représenter l’harmonie de la vie. Dans ce sens, Tapan essaye d’altérer le sens des objets, laissant l’audience compléter elle-même leur histoire.

Selon lui, les individus ont tendance à utiliser certains objets avec la volonté de devenir une partie du monde. Tapan présente un point de vue métaphoriquealiemir-portre différent. En déclarant qu’il y a un autre monde, le jeune artiste essaie de nous convaincre de ne pas accorder tant d’importance à la matière.

Ses travaux artistiques relèvent à la fois de l’existence matérielle et du mysticisme. On peut aussi y observer les effets de la poésie, les vers constituant le feu sacré de l’artiste. Entre les murs de Galerist, la présentation d’un monde meilleur est faite par Ali Emir Tapan.

Sırma Parman

1 Comment

  1. venir sur le site

    Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *