International

Un déjeuner turco-coréen en l’honneur des vétérans turcs de la Guerre de Corée

Le repas organisé hier midi au musée militaire d’Harbiye à l’initiative du consulat coréen à Istanbul célébrait, comme chaque année, les vétérans turcs de la guerre de Corée, au musée militaire. Au programme des festivités, des amuses gueules puis autres victuailles typiques telles que les dolmas.

Kore_3

Après un discours de l’organisatrice de l’évènement, un vétéran a pris la parole devant le parterre d’invités, parmi lesquels le consul général des Etats-Unis à Istanbul, Charles F. Hunter, et bien évidemment de nombreux vétérans. S’en est suivie une vidéo à la gloire de ces héros turcs qui seront toujours retenus comme des amis de la Corée du Sud pour leur rôle dans un conflit à l’issue incertaine.

kore_1

Charles F. Hunter, consul des Etats-Unis à Istanbul.

On aurait tendance à l’oublier, mais la Turquie a été très active dans le conflit coréen. Entre 1950 et 1953, la République de Corée (du Sud) et la République populaire démocratique de Corée sont en guerre suite à la partition du territoire. La Corée du Nord, soutenue par l’URSS et la République populaire de Chine, est opposée à la Corée du Sud, défendue par une coalition de pays, sous mandat de l’ONU, menée par les troupes américaines du général Douglas MacArthur. Une coalition dans laquelle on retrouve des pays comme l’Australie, le Canada, mais aussi la Turquie. Le pays répond en effet à la résolution 83 des Nations unies demandant un soutien militaire pour la Corée du Sud. Il est le deuxième à répondre à la résolution après la superpuissance américaine.

guney_kore

Cette participation active au conflit coréen devait d’ailleurs accélérer l’adhésion turque à l’OTAN, l’Organisation du traité de l’Atlantique. Entrée en 1952, la Turquie reste à ce jour le seul membre de l’OTAN à la population à majorité musulmane.

Au total, ce sont près de 15 000 soldats turcs qui partiront en Corée sous le mandat onusien, dont 721 ne reviendront pas vivants. Ce sont donc ces mêmes soldats que célébrait, hier, le consulat coréen à l’occasion de ce déjeuner turco-coréen à l’honneur des vétérans. Une rencontre qui rappelle à quel point l’aide apportée par la Turquie a marqué les relations entre les deux pays.

Pierre Debly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *