Art, Culture

« Une fenêtre sur le monde enchanté » : l’illustration jeunesse mise en lumière au lycée Saint Michel

edition

Le lycée français Saint Michel a inauguré mercredi dernier une exposition organisée en collaboration avec la maison d’édition Can Çocuk. Jusqu’au 17 mai 2015, vous pourrez y admirer les oeuvres de 28 illustrateurs jeunesse.

Le mercredi 22 avril s’est tenu le vernissage de l’exposition Une fenêtre sur le monde enchanté, co-organisée par la maison d’édition Can et le lycée français Saint Michel, situé à Şişli. Cette dernière se tiendra jusqu’au 17 mai dans la chapelle de l’établissement scolaire – qui accueille régulièrement des évènements culturels – et présente les dessins de 28 illustrateurs qui collaborent avec Can Çocuk, la section jeunesse du groupe Can. Göknur Gündoğan, coordinatrice du projet, a expliqué : « La maison d’édition a été créée en 1981 ; depuis, c’est une référence. Avec nos élèves, nous avons travaillé sur un concept : il s’agit de montrer l’évolution des illustrations de 1981 à nos jours. Il est intéressant de voir le changement dans la vision que l’on a des enfants. »

illustration

Il est vrai que la maison d’édition Can a une grande importance en Turquie ; Göknur a poursuivi :  « Sa première collection d’oeuvres traduites, avec ses célèbres couvertures rouges, bleues ou noires, a véritablement changé la conception des enfants en Turquie, toutes les familles ont acheté ce coffret emblématique. »

Samiye Öz et Göknur Gündogan

Samiye Öz et Göknur Gündogan

« Le PDG des éditions Can est un ancien de Saint Michel, et c’est sa mère Samiye Öz qui s’occupe de Can Çocuk. C’est elle qui a eu envie de créer cette exposition. Je lui ai dit « vous avez une belle collection, nous avons une belle salle, lançons-nous !  » ».

Le directeur du lycée Saint Michel, Jacques Augereau, a ajouté : « De plus, le 23 avril, c’est la fête des enfants, c’est donc bien de faire quelque chose d’un peu enfantin. Et puis les artistes que nous exposons ne sont malheureusement pas très reconnu, nous sommes donc heureux de les présenter à un public.  »

canL’exposition, aux illustrations aussi touchantes que diverses, nous éclaire également sur ce qui fait la particularité de l’établissement Saint Michel. Jacques Augereau a ainsi mis des mots sur cette qualité: « Nous avons aussi une tradition : nous n’aimons pas nous prendre au sérieux. Nous organisons régulièrement des expositions assez originales ; nous en avons eu une sur les boutons et une sur la chromolithographie. Nous ne recherchons pas à tout prix à être sophistiqués, nous voulons plutôt nous placer sur un créneau différent. Nous n’avons pas non plus vocation à faire ce que fait l’Institut Français. En revanche, nous aimons faire des choses qui sont vraiment en lien avec le lycée, et qui ont un véritable intérêt pédagogique. Par exemple,  le grand chef d’orchestre Cem Mansur, qui a été diplômé du lycée, est venu pour faire un concert ». Ces lien privilégiés entre le lycée est ses anciens explique sans doute pourquoi ces derniers reviennent y signer d’aussi belles expositions.

Victoria Coste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *